Le mot du président

Quelques mots d’accueil de notre Président

Chère Famille ICOFOM,

Le Comité international pour la muséologie, depuis sa création en 1977, a été engagé en faveur de la production et de la circulation du savoir en muséologie et en théorie des musées, avec la volonté de connecter des personnes originaires de différentes parties du monde au sein d’une plateforme ouverte à la pensée réflexive et à l’action critique. Lors de l’Assemblée annuelle du 5 septembre 2019, qui s’est tenue en parallèle de la 25e Conférence Générale de l’ICOM à Kyoto, Japon, le nouveau bureau d’ICOFOM a été élu, dont ses présidents et vice-présidents, et nous avons à cœur de poursuivre notre démarche en vue de rendre cette tribune pour la muséologie encore plus active et inclusive.

La communauté internationale des musées est aujourd’hui plus diverse et multiculturelle que jamais. Elle implique des professionnels de musée accomplissant une variété de rôles, des universitaires engagés dans la recherche et la pensée critique, des membres de communautés développant leurs propres musées et muséologie expérimentale. Le défi d’impliquer ces différents acteurs dans la conception et la théorisation d’une base muséologique commune est devenu fondamental et une tâche plus grande à accomplir. En ce sens, ICOFOM est ouvert pour générer un dialogue pour la création de ce socle commun réunissant les différents points de vue sur la connaissance muséologique et l’étude des musées.

En tant que nouveau président de ce comité international, j’ai le souci de travailler avec les membres de cette grande communauté afin de mettre en œuvre une libre circulation d’opinions au sein de ce forum démocratique. Nous considérons qu’une pensée critique et une attitude engagée envers la muséologie font partie du chemin pour changer les musées vers de meilleures représentations du temps présent, au service des sociétés, d’une manière ni doctrinale ni exclusive.

ICOFOM doit servir l’intérêt des communautés et des spécialistes, travailler pour l’enrichissement de la muséologie, ainsi qu’en faveur d’une conscience critique et décoloniale qui devrait guider tout travail portant sur le patrimoine culturel. Pour cette raison, nous invitons nos membres, nouveaux inscrits ou plus anciens, à travailler ensemble pour le développement et l’amélioration de notre plateforme internationale et participative qui appartient à tous et qui doit être au service des personnes qui font les musées et la muséologie à travers le monde.

Bien à vous,

Bruno Brulon Soares

Président d’ICOFOM (2019-2022)